Isabelle Eyen

Flûte à bec et clavecin

 

_JEY0409

Flûtiste à bec et claveciniste, je cherche aujourd’hui à partager ma passion pour ces instruments et leur répertoire. La flûte à bec, qui peut paraître facile d’accès de premier abord, est un instrument à part entière qui a été pratiqué pendant des siècles avant de tomber dans l’oubli. Tout comme le clavecin (lointain cousin du piano, ils n’ont rien en commun si ce n’est le fait de posséder un clavier…), c’est au 20e siècle que des passionnés le redécouvrent. Ce travail de découverte et de transmission n’est pas terminé et c’est avec bonheur que j’ai l’occasion d’y participer par l’intermédiaire de l’Asbl d’Arts et de Musiques.

Formation et cheminement personnel

Bercée par la musique depuis ma plus tendre enfance, c’est sur le clavier d’un piano que j’ai fait chanter mes toutes premières notes. Mais très vite, j’ai découvert la flûte à bec et sa sonorité chaude et intime. Il n’était alors plus question de rien d’autre : la flûte à bec et le répertoire baroque m’avaient ouvert les portes d’un monde merveilleux. De rencontres en découvertes, j’ai obtenu le diplôme de Premier Prix au Conservatoire de Bruxelles.

Plusieurs années plus tard, soucieuse d’élargir mes horizons musicaux, j’ai retrouvé avec bonheur le chemin du Conservatoire de Bruxelles pour obtenir, en 2015, le diplôme de Master de clavecin. Complémentaire à la flûte à bec, cet instrument m’a ouvert de nouvelles perspectives et a renforcé ma passion pour la musique des 17e et 18e siècles.

Ce sont toujours de belles rencontres qui m’ont permis de participer à de nombreux concerts avec des groupes variés : petites formations de musique de chambre baroque, ensembles hétéroclites de musique renaissance, orchestres accompagnant des chœurs, quatuors de flûtes à bec… De toutes ces expériences, les plus enrichissantes sont celles où des personnalités se complètent les unes les autres dans un climat d’écoute et d’épanouissement de chacun.